Et si le docteur Barrette ne savait pas qu’il était devenu ministre ?

Capture d’écran 2015-02-19 à 22.52.32« Le tribun a ouvert en murmurant : «Bon, ce soir, je vais être gentil…» Après une pause, pendant laquelle il savourait son effet, le discours a démarré. D’abord doucereux, le ton est monté graduellement, devenant peu à peu cinglant. Ma foi ! On aurait dit mon parrain, Michel Chartrand, réincarné en médecin.

Salve après salve, c’était une démonstration implacable. Plus il parlait, plus ses mots étaient durs, jusqu’à ce paroxysme où il pointa longuement son index accusateur. Puis, au bout de 30 longues minutes, il avait terminé. Il ne souriait plus. »

Lien vers le texte complet sur le site de l’Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.