Engelures et hypothermies: comment les éviter par temps de grand froid

Capture d’écran 2015-01-11 à 14.24.33« Quant à nos extrémités (notre peau et nos «appendices» — nez et oreilles), non seulement elles sont plus exposées au froid, mais il faut savoir qu’elles sont «sacrifiées» en cas de baisse de la température centrale, afin de permettre aux organes vitaux de survivre. C’est que le sang, ce vecteur de chaleur et de la nutrition cellulaire, se concentre alors vers les organes nobles et les viscères, délaissant les extrémités. »

Un texte à lire sur mon blogue dans www.lactualite.com

Une entrevue radio à écouter sur le site de Radio-Canada à Médium large

Détox: une série de 3 textes pour connaître toute la vérité (2 de faits)

A lire sur mon blogue de l’Actualité.

Capture d’écran 2015-01-11 à 14.47.26« Pour ce qui est des toxines d’origine interne, il est à peu près impossible de savoir de quoi on parle vraiment sur les sites qui proposent des détox. Par ailleurs, sans nier que certains toxiques environnementaux soient de plus en plus présents et qu’on puisse conséquemment en accumuler des quantités indésirables, prôner en réponse les cures «détox» est une position encore plus floue que ces substances qu’on prétend ainsi éliminer. »

1 2 3