Télévision

Alors que j’étais plutôt gêné devant les autres à l’adolescence, je n’aurais jamais douté que je finirais par apprivoisé les médias, et notamment le plus exigeant, la télévision.

C’est d’abord comme porte-parole d’organisations de médecine d’urgence, surtout, puis que MQRP, entre 2008 et 2010, que je suis devenu un peu plus à l’aise face aux caméras de télévision, aimant relever le défi de tenter de faire passer un message, de bien répondre aux questions, d’essayer d’être aussi clair que possible, pour éclairer les gens sur les sujets que je connais un peu mieux.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/05/11/001-lavallee-marie-claude-depart-radio-canada.shtml

http://ici.radio-canada.ca

En 2009 et 2010, j’ai eu le grand bonheur de participer tous les lundis matin comme chroniqueur médical à l’émission RDI-Santé, animée par le très sympathique et vraie pro Marie-Claude Lavallée.

Quand mon association l’AMUQ a annoncé, quelque part au début 2010, il me semble, que Radio-Canada tiendrait bientôt des auditions pour une nouvelle émission santé, j’ai décidé de m’y rendre, à tout hasard. Pourquoi pas? On cherchait des médecins pour co-animer. Je n’en avais rien entendu à l’interne. Il faut dire que ce genre de nouveau projet est habituellement gardé plutôt secret.

Les auditions ont eu lieu, ça s’est assez bien passé. Quand ils m’ont rappelé pour me dire qu’ils souhaitaient me rencontrer, j’ai d’abord décliné: j’avais plusieurs projets, et je ne souhaitais les mettre de côté. Mais j’ai un peu réfléchi: une telle occasion ne passerait pas deux fois.

Le suite, vous la connaissez peut-être: trois ans de vulgarisation scientifique aux Docteurs, 325 émissions d’une heure avec une belle gang à la fois sur le plateau et autour, des gens vraiment très compétents qui ont enseigné tant bien que mal à des élèves parfois difficiles et qui manquaient un peu de disponibilité, un tout nouveau

Image tiré du site de l'émission les Docteurs, Radio-Canada.

Image tiré du site de l’émission les Docteurs, Radio-Canada.

métier.

Puis, en 2013, c’était la fin. L’émission, une des grosses produites par Radio-Canada, passe au tordeur des coupures, même si ça allait plutôt bien: près de 200 000 auditeurs en moyenne par jour. Depuis, les patients m’en parlent beaucoup, parce que ceux qui s’intéressent à la santé y apprenaient quand même pas mal de choses utiles.

Pour ma part, le souvenir d’une expérience très formatrice qui m’a m’aime aidé à mieux communiquer avec… mes patients! En plus d’engendrer auprès d’eux un sentiment de confiance et un courant de sympathie fort utiles les soirs où je suis un peu fatigué.

Il y a bien un petit regret: 325 émissions, plus de 3000 sujets, ça pouvait faire une belle encyclopédie multimédia en ligne pour la population. Certains ont tenté de voir si un projet était possible. Ça n’a pas fonctionné. C’est bien dommage, puisque tout ce travail pourrait servir à beaucoup de gens.

Capture d’écran 2015-01-04 à 22.44.36

Tiré de l’émission Dis-moi tout, sur le site de Télé-Québec.

Parmi toutes les émissions où j’ai participé, Dis-moi tout, en 2013, fut un grand plaisir. Je ne soigne pas souvent des enfants comme médecin, mais c’est toujours un plaisir de répondre à leurs questions, toujours pertinentes et sincères. Cliquez ICI pour écouter l’épisode.

J’ai finalement été à la barre de l’émission J’aurais donc dû Docteur! en 2016-2017 en plus d’en assurer les capsules WEB.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.