Aide médicale à mourir : un cadre nécessaire

150210_5u282_mlarge_aide_mourir_sn635La Cour suprême a conclu la semaine dernière que les articles qui criminalisent le suicide assisté sont invalides dans le contexte de l’aide médicale à mourir. C’est une onde de choc pour le Canada, qui confirme que les moeurs ont évolué, et qui reprend plusieurs éléments de loi québécoise en cette matière. Alain Vadeboncoeur, chef de l’urgence à l’Institut de cardiologie de Montréal et blogueur à L’actualité, commente cette décision.

« Un certain nombre de balises qui ont été mises et qui font que les nouvelles lois qui seront adoptées, au fédéral et au provincial, ne pourront être en deçà de ces balises-là », explique Alain Vadeboncoeur, qui a d’ailleurs écrit un billet de blogue sur ce sujet. « Maintenant, il va falloir voir de quelle façon ça va se faire sur le terrain. »

Lien vers l’audio-fil sur le site de Radio-Canada

Le mardi 10 février 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.